Episode 2

Le rêve continue

Je plonge encore plus dans le monde des cow-boys pour travailler encore plus, pour savoir comment ça marche. C’est une belle aventure qui continue. J’en apprends davantage et je me sens de plus en plus dans mon élément. J’ai l’impression que ça commence à mijoter, un autre rêve… peut-être que j’aimerais ça vivre un peu en dehors de la ville et avoir quelques animaux?

L’amour des animaux

J’ai eu la chance de rencontrer la famille Barnabé, Guy et Léa, qui sont installés sur le homestead du grand-père de Guy. Le ranch continue de génération en génération. Ils ont transmis cet amour de travailler avec les vaches, avec les bœufs, avec les animaux, à leurs enfants et leurs petits-enfants.

En plus, pour les Barnabé, c’était vraiment important que l’élevage du bétail soit fait le plus naturellement possible. Une manière de sauver un peu d’argent, mais aussi d’avoir un produit dont ils sont fiers. Ils ont presque 6 000 acres de terrain et ils déplacent le bétail souvent afin que les engrais soient tous naturels, à partir du fumier. Toute la nourriture, tout le processus, tout se fait naturellement. C’est plus long, mais ça donne du bœuf de haute qualité, sans produits chimiques! C’était quelque chose, de marcher à travers ces grands troupeaux de vaches qui beuglaient toutes plus fort les unes que les autres. J’ai été vraiment bien reçu par la famille. Moi qui aime manger, je vous dis que je me suis bien régalé lors de notre souper en famille!

 

Du vrai travail de cow-boy… au galop!

Ensuite, quand je rencontre Vern Macdonald et son neveu, Tyson Cardinal, à Lac La Biche, je vois qu’eux aussi ont une relation spéciale avec leurs animaux. Ils ont à peu près 700 chevaux et ils connaissent le nom de chacun! Pour Vern, c’est une passion d’élever ses chevaux pour le rodéo. Il en est très fier!

Mais une chose à laquelle je repense encore et qui me donne encore des frissons, c’est quand ils m’ont montré comment on fait pour déplacer les troupeaux. C’est de la vraie job de cow-boy, ça! On transfère les chevaux d’un enclos à un autre. Ça va super vite! L’adrénaline de partir au galop à cheval, c’est vraiment incroyable! Heureusement qu’ils ont pris le temps de me montrer comment être plus solide sur mon cheval, parce que c’est certain que je serais encore par terre. Ça bouge vite en tigidou! J’ai perdu mon chapeau plusieurs fois. D’où l’importance d’acheter un chapeau de cow-boy un peu plus serré. (Gardez ça en tête la prochaine fois que vous irez magasiner pour un chapeau, on ne sait jamais, vous me remercierez peut-être!)

En tout cas, je me rends compte que le contact avec les animaux, c’est quelque chose de très spécial, tout comme les liens familiaux, qui sont forts, et les relations avec les amis et les voisins, qui viennent souvent aider. Il y a beaucoup de travail qui se fait, ce sont vraiment de longues journées, mais je me sens tellement chanceux de vivre ça!