Episode 3

Une autre expérience incroyable

Steve est rendu un des « boys », avec ses nouveaux amis Spur Lacasse et Pascal Isabelle.

Le rodéo, c’est un monde que je ne connaissais pas vraiment. J’étais déjà allé à quelques rodéos, mais jamais d’aussi proche que ça! Là, j’ai eu la chance de suivre Pascal Isabelle et Spur Lacasse sur le circuit du rodéo et de vivre une autre expérience complètement incroyable.

C’était vraiment cool, d’être dans les coulisses du rodéo. C’est vrai qu’il y a eu quelques petits imprévus pendant le tournage, mais qui ont été vraiment le fun! Une preuve qu’on ne sait jamais ce qu’il va arriver lorsqu’on participe à un rodéo.

La grande famille du rodéo

Ce qui m’a aussi impressionné dans cette aventure, c’est de voir que les gens sont proches les uns des autres et à quel point ils s’encouragent et se supportent. Quelque chose d’important que j’ai remarqué, c’est que le monde du rodéo, c’est comme une grande famille. C’est incroyable de voir ça! Tout le monde se respecte, tout le monde s’entraide. Après la compétition, ils prennent une bière ensemble, ils parlent de plein de choses, comme une grande famille. Ils sont contents de se voir arriver et quand vient le temps de partir, ils savent qu’ils se reverront au prochain rodéo.

C’était vraiment impressionnant d’apprendre d’où Spur et Pascal sont partis et le nombre d’années pendant lesquelles ils se sont pratiqués pour en arriver là. Je ne le savais pas, mais ils m’ont aussi appris qu’il y a des programmes sport-études pour les athlètes qui participent à des rodéos.

 

Dans les coulisses du rodéo

C’est sûr que grâce à eux, j’ai vraiment pu rentrer dans ce monde. J’ai compris un peu plus les règlements du rodéo. D’ailleurs, je me souviens très bien de ce que Spur a dit : « Moi, je ne fais pas la compétition avec l’autre cow-boy à côté, je fais la compétition avec mon animal! ». Il faut avoir une certaine souplesse, il faut contrôler l’animal, parce que la moitié des points vient de l’animal, justement.

En étant à tous ces rodéos, je me disais que ce serait vraiment le fun d’y participer. Mais après très courte réflexion, je me suis rappelé que je suis bien trop gaffeur pour survivre à n’importe quelle discipline de ce sport. J’aime autant y être en tant que spectateur! Mais peut-être que… Non, non. Spectateur, c’est bien mieux!